Rappel volontaire de l'accumulateur Li-ion EN-EL15 (mise à jour du 20/06/2017)

Le 24 avril 2012, Nikon a annoncé le rappel volontaire de certains accumulateurs Li-ion EN-EL15 à titre préventif. Depuis cette date, nous avons constaté qu'une surchauffe de l'accumulateur pouvait se produire, déformant consécutivement le boîtier extérieur. Après examen de la situation, nous avons confirmé que de tels incidents se produisaient avec les accumulateurs concernés par le rappel volontaire. Par conséquent, nous invitons de nouveau les utilisateurs d'accumulateurs EN-EL15 à lire attentivement ce qui suit et à vérifier si leur produit est visé par le rappel.
Des accumulateurs EN-EL15 sont également fournis avec les produits répertoriés ci-dessous, mais ils ne sont pas visés par le rappel volontaire.
D810A, D810, D610, D600, D500, D7200, D7100

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Nous avons constaté que le fonctionnement de certains accumulateurs Li-ion EN-EL15 destinés aux appareils photo reflex numériques et appareils photo évolués à objectif interchangeable Nikon pouvait ne pas répondre aux normes en raison de la présence d'un composant non conforme dans ces accumulateurs. Dans des cas extrêmement rares, l'accumulateur peut surchauffer, entraînant une déformation de son boîtier extérieur. Afin de garantir la sécurité de nos clients et de leur équipement, nous avons donc décidé de procéder à un rappel volontaire des produits concernés.
L'accumulateur Li-ion de Nikon EN-EL15 est un accumulateur lithium-ion rechargeable utilisé avec les reflex numériques Nikon D800, D800E, D600, D7100 et D70001, et l'appareil photo évolué à objectif interchangeable Nikon 1 V11. Cet accumulateur a été fourni lors de l'achat d'un appareil photo D800, D800E, D600, D7100, D70001 et Nikon 1 V11. Les clients propriétaires d'un accumulateur EN-EL15 visé par ce rappel peuvent demander son remplacement comme indiqué ci-dessous.
1Ce problème ne concerne pas les accumulateurs EN-EL15 fournis avec les appareils D7000 et Nikon 1 V1 achetés avant le 29 février 2012, ni les accumulateurs achetés séparément avant cette date.

Ce rappel volontaire ne concerne que les accumulateurs portant un numéro de lot contenant un  E ou un F comme indiqué ci-dessous. Si c'est le cas de votre accumulateur, vous pouvez demander son remplacement auprès du service client de Nikon.

Accumulateurs concernés

  1. Localisez le numéro de lot de votre accumulateur EN-EL15. Ce numéro est constitué de caractères alphanumériques imprimés au bas de la plaque signalétique sur la partie inférieure de l'accumulateur, comme illustré ci-après.

    Image

  2. Identifiez le neuvième caractère du numéro de lot, comme illustré ci-dessous.

    Image

- Si le neuvième caractère du numéro de lot de l'accumulateur EN-EL15 est un E ou un F, l'accumulateur doit être remplacé, car il risque de présenter ce problème. Pour plus d'informations sur le remplacement, contactez le service client de Nikon.

- Si le neuvième caractère du numéro de lot de l'accumulateur EN-EL15 est A, B, C, D, G ou toute autre lettre suivante dans l'alphabet, l'accumulateur peut être utilisé sans danger et aucune autre mesure n'est requise.

Nikon s'engage à garantir la sécurité et à ne fournir à ses clients que des produits de la plus grande qualité. Nous regrettons tout désagrément occasionné et nous vous remercions pour votre soutien continu envers Nikon.
 
Remarque
Lorsque vous retournez les accumulateurs concernés par ce rappel directement à Nikon pour remplacement, ne les expédiez pas par avion. Des restrictions2 relatives aux expéditions par voie de surface (train, bateau, etc.) peuvent s'appliquer dans certains pays ou certaines régions.
Pour obtenir les instructions de remplacement des accumulateurs EN-EL15 concernés par ce rappel, veuillez contacter l'assistance Nikon aux coordonnées indiquées ci-dessus.
 
2Pour plus d'informations sur les restrictions qui s'appliquent à l'expédition des accumulateurs lithium-ion, reportez-vous aux dernières recommandations publiées par les Nations unies, aux réglementations de l'Association internationale du transport aérien (IATA, International Air Transport Association), au dernier Code maritime international des marchandises dangereuses (International Maritime Dangerous Goods (IMDG) Code) et à la législation en vigueur dans votre pays.